Les limites entre la traduction humaine et les logiciels d’aide à la traduction

2ème partie

L’accessibilité et le coût

Au vu de la mondialisation, les grands groupes ont besoin de voir leurs documents traduits dans plusieurs langues et ceci aux quatre coins de la planète. L’industrie automobile, les groupes spécialisés dans le bâtiment doivent assurer une communication optimale au sein de leurs clients et partenaires.

Les logiciels de traduction des agences actuelles permettent à plusieurs personnes de travailler sur différents projets avec les traducteurs de leur choix. La mise à disposition de licences professionnelle d’utilisation est importante réglant l’accessibilité temporelle du texte source et du texte cible aux personnes concernées par le texte à travailler.

Il permet également de paramétrer à l’avance les termes, la ponctuation, la typographie, les nombres, les termes à éviter et ce selon la localisation du client. Un client suisse allemand recevra un texte avec des guillemets helvétiques «   » et non allemandes alors que le client en Allemagne recevra le même texte avec des guillemets allemandes „ “. Le premier recevra un texte avec un mot contenant deux ss, comme « ein bisschen », signifiant un petit peu . De l’autre côté de la frontière, le second recevra un texte dans lequel figurera le Eszett,  <ß>. En anglais, on utilise l’espace ou la virgule comme séparateur de milliers, en français on utilise l’espace ou le point comme séparateur de milliers.

Exemples:

EN: 1,500,256.35 ou 1 500 256.35

FR: 1.500.256,35 ou 1 500 256,35

Par ailleurs, l’avantage de limiter l’accès à un projet de traduction à un cercle limité de professionnels dans le temps constitue un atout important pour tout ce qui a trait à la confidentialité.

Le coût d’une licence peut s’avérer onéreux, néanmoins si l’on compare le prix du salaire d’un traducteur professionnel avec sa capacité d’absorption d’une grande quantité de texte à traduire  – notamment dans les grands groupes – on se rend vite compte qu’une licence professionnelle sera moins onéreuse et permettra en plus de faciliter le travail de préparation à l’édition.

Philippe Golay