Le celtique

Le celtique était également très répandu dans l’Antiquité (Asie Mineure) , dans une grande partie des Balkans, en Italie du Nord, en Espagne, en France et en Suisse, dans une partie de l’Allemagne, au Benelux, en Grande-Bretagne, en Irlande) ; son importance a ensuite fortement diminué surtout en faveur des langues romanes germaniques. Le celtique continental a aujourd’hui disparu : gaulois, celtibère, lépontique sont très mal attestées. Le celtique insulaire est situé du début du Moyen-Âge avec celle du Christianisme en Europe occidentale. Le gallois (depuis environ l’an 800 apr. J-C), le cornique (disparu en 1777), le breton (amené en Bretagne depuis le Sud-Ouest de l’Angleterre, attesté depuis environ 800) et surtout le goïdélique ou gaélique (depuis le IVème attesté depuis environ 700 après J-C), et surtout le vieil irlandais.