Le grec ancien

La première forme d’écriture attestée pour noter un dialecte grec est le linaire B, un ensemble de syllabes sans rapport avec l’alphabet grec ancien utilisé pour l’écriture du dialecte archaïque mycénien en Grèce et en Crète A la chute de l’Empire mycénien, l’écriture ne fut plus utilisée pendant une période de 500 ans.

L’alphabet grec que nous connaissons aujourd’hui apparaît après ces siècles dits « obscurs » c’est-à-dire de la période qui s’étale de la chute des Mycéniens jusqu’au début de la civilisation grecque proprement dite à savoir en l’an 776 avant J-C.

Le plus important changement qu’apporte ce nouvel alphabet vient du fait qu’il adapte l’alphabet phénicien en introduisant l’écriture des voyelles, sans lesquelles le grec serait illisible.

Comme chacun sait, un grand nombre de mots en latin, français et anglais sont d’origine grecque et la majorité des néologismes savants utilisés de par le monde est bâtie sur des radicaux grecs (souvent mêlés de radicaux latins).

Pour la petite histoire, des mots comme « boutique », « caractère » ou « beurre » tireraient directement leur origine du grec ancien.